Pour écouter … allez sur la page FB !
La salle à manger est bien occupée, le ciel avait été gris toute la journée et les deux hommes qui parlaient à la table 5 avaient commencé l’apéro tôt, faute de pouvoir faire une grande promenade entre les hôtels, parcs et avenues des envir…ons de l’aéroport de Chelyabinsk.
Comme deux hommes d’affaires parmi d’autres, Dimitri le blond et Sergueï l’empâté, paraissaient négocier âprement un juteux contrat à plusieurs dizaines de millions de ce que vous voudrez tant que ce ne serait pas des roubles …
Assis en avant sur son fauteuil, Dimitri martelait la table avec son index. En face, très concentré, Sergueï commençait à en avoir assez. Il devrait peut-être se retirer des affaires ? Prendre Irina par la coude, le chéquier en poche et vogue la galère vers des pays chauds, accueillants, calmes …
Il connaissait bien Dimitri, l’appréciait, c’est même lui qui l’avait approché quelques années plus tôt, pour monter sa belle affaire. Et jusque-là, le bonhomme avait bien joué son rôle, mais là ça dépassait franchement les bornes.
Sergueï interrompit son camarade : “Dimitri ça suffit, arrête de jouer les chocottes, on a encore quelques mois de travail et des jolis dollars à se mettre de côté pour nos vieux jours. Tu ne vas pas gâcher ma vie et me faire perdre des cheveux, et le contrat, avec ces histories de bagnoles ! Si elle te plaît plus ta caisse, charges-la et envoie-la où elle sera bien reçue !”.