Dans la soirée, Sébastien avait reprogrammé l’extrait de carte géographique pour prendre en compte tous les tracés de Pierre. Il avait aussi préparé une série de recherches automatiques sur le web, dont les résultats s’affichaient en temps réels sur une page qu’il avait nommée « Bruit ambiant ». Impressionnant, tous ces algorithmes qui surveillaient nos vies bien réelles …

Pour suivre, abonnez-vous à la page Facebook !

Commandez l’un des derniers exemplaires avant de partir en vacances …