“Tic”, fit la grosse horloge sur le mur du fond, dans le petit local sombre qui servait de bureau à l’homme.
“Hé merde !”, se dit celui-ci. “Encore dix minutes et s’en serait terminé avec les saletés et vapeurs nauséabondes”. Il était tard et l’homme pensa à sa douce Claudia. Grâce à lui et ses nuits passées ici, elle aurait bientôt de nouveaux seins, comme il aimait le lui dire en ri…golant, et un nez un peu moins à la Barbara Streisand. Elle rigolait aussi mais, finalement, c’était ce qu’elle avait toujours voulu.
“Toc”, répéta l’horloge. L’homme espérait qu’elle tiendrait encore le coup car il avait oublié sa montre en partant pour sa tournée du mardi. Au plafond, l’ampoule nue vacillait, à part ça, pas un bruit, juste parfois des craquements des tôles, dehors. L’ampoule fit un petit éclair orange et s’éteignit.